Actualité

Inscrivez-vous pour les sorties pêches ou plaisances

 

 

 

Bonjour, en ce jour du 5 septembre 2021.

Retrouvez nous au carrefour des associations de ROQUEBRUNE-SUR-ARGENS à l'espace Calandri sur le parking de la salle Suzanne REGIS

 

 

 

 

 

Les activités nautiques interdites pendant le confinement

  

 

Pour votre information, vous trouverez, ci-dessous (cliquez sur le lien), l’arrêté concernant les dispositions prises suite au nouveau confinement. En ce qui nous concerne, l’activité de plaisance est interdite conformément à l’article 46 ci-dessous.

 

Art. 46. – I. – Sont ouverts par l’autorité compétente dans des conditions de nature à permettre le respect et le contrôle des dispositions de l’article 1er et de l’article 3.

1 Les parcs, jardins et autres espaces verts aménagés dans les zones urbaines ;

2 Les plages, plans d’eau et lacs. Les activités nautiques et de plaisance y sont interdites.

 

 

Communiqué FNPP

 

 

 

La liberté de navigation enfin restaurée…

 

Comme j’ai pu vous le dire ces derniers jours, grâce aux actions de tous, nos demandes ont été bien relayées au plus haut niveau. Sur le littoral Atlantique, Manche et Mer du Nord, la mise à l’eau des bateaux sur leur corps mort est autorisée du 7 au 9 mai de façon à bénéficier de forts coefficients de marée durant ces 3 jours.

Un signe annonciateur des mesures que nous attendions tous concernant la restauration de la liberté de navigation de plaisance. La levée des interdictions et des contraintes actuelles sur l’ensemble du littoral va apporter est une vraie bouffée d’oxygène aux usagers de la mer et à tous les acteurs des filières concernées.

Nous tenons à saluer le Premier Ministre, les Ministres concernés et la cellule de crise chargée de la mise en place des mesures de déconfinement pour le sens de l’écoute et la considération qu’ils ont manifesté à l’égard des propositions faites par l’ensemble de la communauté nautique. Le bon sens et l’esprit constructif auront fini par triompher.

Sur l’ensemble du littoral (Méditerranée, Atlantique, Manche et Mer du Nord), nous allons pouvoir à nouveau retrouver la mer et son espace de liberté à partir du 11 mai 2020 dans le respect des mesures établies. Soyons dignes de la confiance qui nous est faite et adoptons plus que jamais un comportement écoresponsable et respectueux des règles en vigueur… Bon vent et bonne mer à tous Bien amicalement.

                                                                                   

Jean Kiffer / Communiqué FNPP

 

Covid-19 : le point sur nos demandes…

 

Nos demandes exprimées ci-dessous ont été relayées au plus haut niveau. Elles devraient pouvoir être mises en œuvre le plus rapidement possible, dans le strict respect des mesures de distanciation en vigueur et des consignes particulières (port du masque dans le périmètre portuaire, limiter les déplacements dans les espaces confinés, lavage des mains, pas de regroupement…).

Le secteur de la plaisance et de la pêche de loisir est un secteur économique important, la reprise de nos activités pourra ainsi contribuer à soutenir l’économie locale gravement atteinte par ces deux mois de confinement.

Nous tenons à apporter notre soutien à la démarche entreprise par la Fédération Française des Ports de Plaisance (FFPP) et son Président Serge Pallares sur un dossier qui concerne l’ensemble des acteurs de la filière.

Nous espérons pouvoir vous donner plus de précisions sur les mesures finalement retenues dans les tout prochains jours…

                                                                                                                       

Jean Kiffer / Communiqué FNPP

 

 

Covid-19 : nos souhaits pour les mois à venir…

 

  1. le Chef de la mission de la navigation de plaisance et des loisirs nautiques,

 

En tant que président du collège Usagers, je me permets de vous faire part des deux souhaits suivants émis par une majorité de plaisanciers :


1) Obtenir le plus rapidement possible la possibilité pour tous les plaisanciers habitant à proximité de leur port d'attache de se rendre sur leur bateau pour une visite de sécurité (amarrages, entrées d’eau éventuelles, batteries, vérifications moteur…).

 

2) A partir du 11 mai, autoriser les activités nautiques dans le cadre des règles barrières en vigueur.

Une sortie en mer ne présente en effet aucun risque sanitaire particulier et constitue sur le plan psychologique un excellent moyen de sortir du confinement actuel. Une telle disposition contribuerait par ailleurs à relancer l'économie d'une filière aujourd'hui menacée.

 

Très cordialement, Jean Kiffer président de la FNPP et du GT5 du Comité Interministériel du Nautisme et de la Plaisance.

 

 

                                                                                                                       Jean Kiffer / Communiqué FNPP

 

 

 

Réglementation des mouillages en Méditerranée et protection des herbiers de posidonie
C’est sur la base d’une expertise poussée, entre autres, que le préfet maritime de Méditerranée vient de prendre un arrêté qui réglemente les mouillages à partir de 2020. 
Cet arrêté préfectoral n°123/2019 du 3 juin 2019 fixe le cadre général du mouillage et de l’arrêt des navires dans les eaux intérieures et territoriales françaises de méditerranée. https://www.premarmediterranee.gouv.fr/uploads/mediterranee/arretes/eec503812bac663e9c5536c6d5a59ee1.pdf 
Contexte :
Presque deux mille bateaux sont au mouillage, une journée d’été moyenne, sur la côte méditerranéenne française continentale et en Corse, tel est l’un des résultats d’une étude lancée par la Préfecture maritime de Méditerranée rendue publique en mai dernier.
La réglementation en vigueur ne saisit que partiellement les phénomènes de mouillage et d’arrêt des navires dans les eaux intérieures et territoriales françaises de Méditerranée.
Cet arrêté a donc pour objectif de fixer le cadre général des mouillages des navires dans les eaux sous souveraineté française. En effet, devant la croissance des activités, le préfet maritime, au titre de ses pouvoirs de réglementation, a considéré que les usagers de la mer devaient pouvoir bénéficier d’un cadre juridique clair. Par ailleurs, la Méditerranée est classée à 85% en aires marines protégées ce qui nécessite la mise en place de règles d’organisation des mouillages, permettant à la fois la libre utilisation de l’espace maritime et la préservation de l’environnement marin.
Bien que les contextes soient bien différents sur nos côtes de sable et de lagunes du LanguedocRoussillon, les services de l’Etat sont bien décidés à ce que le développement de la plaisance ne se fasse pas au détriment de l’environnement, des paysages côtiers. 
Selon les cas, les mouillages seront purement et simplement interdits, contrôlés ou organisés. Et, sans que cela soit dit explicitement, payants “en échange d’un service.
Le projet de réglementation s’applique à l’ensemble des navires, quel que soit leur pavillon. Néanmoins, les navires français bénéficient, au titre de la réglementation internationale, du privilège de l’Etat côtier. Les navires étrangers sont, quant à eux, soumis aux règles du passage inoffensif.
3 bases de départ pour cet arrêté : La Sécurité, La Sûreté et l’Environnement
La sécurité de la navigation : l’interdiction de mouillage dans les chenaux d’accès aux ports ou dans les chenaux prévus par les plans de balisage des plages.
La sûreté de l’Etat : connaître les navires entrant dans la mer territoriale et ayant l’intention d’y mouiller
La protection de l’environnement, avec un arrêté cadre qui va permettre de renforcer la réglementation sur la protection des habitats naturels sur l’ensemble des eaux territoriales de la façade méditerranéenne, à commencer par les herbiers à posidonie.
La posidonie n’est pas une algue mais une plante à fleurs sous-marine. 
Cette plante aquatique emblématique de la Méditerranée abrite 25 % de la biodiversité, sert de nurserie et d’alimentation pour les poissons. Elle contribue à l’épuration de l’eau, fabrique de l’oxygène sans oublier, que leurs réseaux de racines contribuent à protéger le littoral de l’érosion tout en stockant le carbone, permettant ainsi de lutter contre le réchauffement climatique. Ses herbiers sont les prairies de la Méditerranée.
Les habitats ont été réduits de 30% en 50 ans à cause des ancres et des pollutions marines. Un seul mouillage peut détruire 1.000 mètres carrés d’herbiers selon l’Agence française pour la biodiversité (AFB).
L'article 6 de l’arrêté porte précisément sur la protection de l’environnement :
« Le mouillage des navires ne doit, ni porter atteinte à la conservation, ni conduire à la destruction, à l’altération d’habitats d’espèces marines végétales protégées.
Il est interdit de mouiller dans une zone correspondant à un habitat d’espèces marines végétales protégées lorsque cette action est susceptible de lui porter atteinte ». Interdictions réprimées par le code de l’environnement. Ce dernier point,  a été renforcé par la directive cadre européenne « Stratégie pour le milieu marin », déclinée à l’échelle de la Méditerranée dans une « Stratégie mouillages des navires de plaisance ». 
Ces dispositifs permettront de protéger les zones d’herbier de posidonies et d’anticiper les éventuels reports de mouillage.
Pour permettre la concertation et la prise en compte des spécificités locales, le préfet maritime a décidé de renvoyer la définition précise des zones interdites au mouillage à des arrêtés locaux en fonction de l’état de conservation des herbiers et de la fréquentation des sites. Ces zones sensibles seront définies localement dans les mois à venir, a déclaré le préfet Charles Henri de la Faverie du Ché, lors d’une conférence régionale qui s’est tenue le 26 avril sur l’île des Embiez (Var). Les bateaux de plus de 24 mètres seront les premiers concernés.
L’arrêté sera donc adapté à chaque département du littoral méditerranéen afin d’organiser les mouillages.
Les concertations vont débuter au niveau local entre les DDTM (direction départementale des territoires et de la mer). et les représentants de la plaisance. Elles devront fixer les grandes lignes des futurs arrêtés départementaux.
Les premières données cartographiques seront fournies par les aires marines protégées qui possèdent déjà les données scientifiques.
En méditerranée, cette stratégie mouillage s’harmonise avec le Plan d’Action pour le Milieu Marin (PAMM), Zones de Mouillages Organisées (ZMO) et équipements légers sur corps-morts ou coffre (ZMEL). Le Conseil maritime de façade a, pour sa part, validé la stratégie mouillage pour la Méditerranée.
Un corps mort ou un ancrage écologique règlent ces problèmes. Ils devraient nous permettre de continuer à fréquenter les zones réglementées, tout en garantissant le respect de l’environnement marin
L’ancre sera de plus en plus bannie. Elle abîme les fonds, elle nécessite de grands espaces d’évitement. Le principal problème tourne autour des ancres des navires qui, en raison de leurs conceptions, labourent les fonds marins, pourquoi ne pas les interdire, ou mieux les encadrer, voir obliger les constructeurs d'équiper les navires d'ancres écologiques, incapables de générer autant de dégâts sous-marins, de conception comme celle inventée par Antoine CANU qui obtint pour son invention le prix de l'Engagement pour la Planète et la médaille d'or au concours de l'innovation (http://www.ancreco.fr/ancre-marine.php).
Mais encore plus, notre nombre et l’irrespect de certains pour la mer auront eu raison du libre mouillage forain.
En attendant, les plaisanciers sont invités à télécharger l’application Donia (https://donia.fr/), qui recense l’emplacement des herbiers en Méditerranée et évalue l’impact d’un mouillage. Il est également conseillé avant de se mettre au mouillage de prendre contact avec les autorités du port le plus proche afin de s’assurer que le mouillage forain est autorisé.
La position de la FNPP
La FNPP qui participe activement au conseil maritime de façade méditerrané, a apporté son soutien à ce projet d’arrêté qui doit protéger notre littoral sa faune et sa flore. Toutefois, elle a demandé à ce que la mise en place de ZMO ou ZMEL ne soit pas une manière déguisée d’amener le plaisancier à une obligation de se mettre au mouillage sur des équipements payants.
Les concertations vont débuter au niveau local entre l’Etat et les représentants de la plaisance. Nous demandons à ce que dans chaque département, la FNPP soit associée à la négociation pour fixer les grandes lignes des futurs arrêtés départementaux.
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Congrès National FNPP aux Issambres 

 

 

Pêcheurs et Plaisanciers Azuréens (P.P.A.)

 organise

 

Le Congrès National 2018 de la FNPP aux Issambres (83)

   Il est encore temps de vous inscrire !

 

Notre congrès national 2018 se tiendra aux Issambres sur la commune de Roquebrune Sur Argens (83) du 05 au 07 mai 2018. Cette manifestation organisée avec le soutien de nos partenaires publics et privés aux premiers rangs desquels figurent la commune de Roquebrune Sur Argens et le CIC, sera pour nous une nouvelle occasion de nous rassembler.

Nous profiterons de ce moment exceptionnel pour aborder les thèmes auxquels nous tenons et peaufiner nos propositions pour une plaisance et une pêche en mer éco-responsables. Toute l’équipe de P.P.A. à Roquebrune les Issambres et les associations locales affiliées à la FNPP, regroupées autour de Lionel Bert, sont à pied d’œuvre pour vous accueillir et ne ménagent pas leurs efforts pour que ce Congrès soit un grand millésime !

 

Vous serez accueillis au Vacanciel des Issambres, dans un site exceptionnel. Ce sera un nouveau moment de réflexion et de travail que nous voulons aussi très festif et empreint de la plus grande convivialité. Nous ne doutons pas un seul instant que vous serez très nombreux à y participer. Soyez de ceux qui, plus tard, pourront dire : « j’y étais ! ».

Vous trouverez, sur le site fnpp(sf).fr, le programme, le formulaire de réservation et une présentation du centre Vacanciel.

Inscrivez-vous dès maintenant. Soyez nombreux à participer et à représenter votre association lors de ce 45ième congrès national de la FNPP !

Si votre association ne peut être présente, penser à faire parvenir un pouvoir au secrétariat de la FNPP de manière à vous faire représenter

 

                                                                                                       Communiqué FNPP(SF)

 

 

 

L'EAA et l'EFTA lancent une grande pétition pour s'opposer aux mesures européennes qui menacent la pêche de loisir !

Pêcher le Bar n’est pas un crime

 Empêchons l’UE de faire que cela le devienne !

La FNPP, membre de l’EAA, invite tous les plaisanciers à réagir. Signez et faites signer !

 

https://www.change.org/p/eu-p%C3%AAcher-le-bar-n-est-pas-un-crime-emp%C3%AAchons-l-ue-de-faire-que-cela-le-devienne?recruiter=33008246&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition

Jean KIFFER Président National

 

 

2ième Conférence du Nautisme et de la Plaisance

Au Nautic de Paris, le mercredi 6 décembre 2017 de 10h à 17h00. Inscrivez-vous…

 

Bloom vient de lancer une grande pétition contre la pêche électrique

Ensemble opposons-nous à ces massacres ! Signez !

 

Création d’un cadre interministériel dédié au Nautisme et à la Plaisance…

Un espace de concertation et de décision… Un espoir pour toute la communauté nautique…

 

Assises de la Plaisance et des Pêches en mer…

Un poids économique considérable et trop souvent ignoré…

PROGRAMME PREVISIONNEL 2015 – 2016

 

 

Décembre 2015

Nocturnes calamars blancs de 18h00 à 22h00

Sortie pêche le samedi à plusieurs bateaux(traine ,jig,soupe) les propriétaires de bateaux sont

priés de préciser le nombre de pêcheurs qu'ils peuvent prendre à bord, et prévenir de leurs disponibilités

Soirée des adhérents le 3eme jeudi du mois. Vous êtes priés de vous inscrire au moins 5 jours avant, pour une bonne logistique.Ce n'est pas difficile puisque la date est régulière.

 

Janvier 2016

Le programme pêche du mois est le même que Décembre.

Nous envisageons de créer un club sur St Raphael Santa Lucia, le port est sans activité et il y a de la demande. Ce club serait une amicale de PPA.

 

Février 2016

Même programme pêche que Décembre.

Voir si une sortie Carry le Rouet pour la fête des oursins est possible

 

Mars 2016

Même programme pêche que Décembre.

Concours de pêche surf casting fixer la date. De jour ou en nocturne. Prévoir un repas au poste, et remise des prix.

Les nocturnes se feront en surf casting de18h00 à 22h00

Voir une sardinade à Santa Lucia. Si Santa Lucia est créée, les programmes deviennent communs

 

Avril 2016

Même programme pêche que Mars.

Bénédiction d'Eliane et mise à l'eau prévue le 29 Avril, ou voir fête du nautisme.

 

Mai 2016

Même programme pêche que Mars

Participation à la fête du nautisme

Inscription pêche au thon rouge

 

Juin 2016

Même programme pêche que Mars, voir calamars rouges en nocturne 21h00 à 02h00

Concours pêche en bateaux, avec repas au retour. Fixer la date .

 

Juillet 2016

Nocturne calamars rouges 21h 00 à 02h00

Ouverture pêche thon rouge

Soirée plage le 3eme jeudi du mois et surf casting

Voir sorties les Samedi (traine, jig, soupe) pour les pêcheurs qui ne seront pas au thon.

 

 

 

 

Août 2016

Même progamme pêche que Juillet

 

Septembre 2016

Journée des assos

Deuxième quinzaine, reprise pêche au thon

Soirée adhérents salle de la Batterie

Calamars rouges en nocturne

Sortie pêche le samedi matin (traine, jig, soupe)

 

Octobre 2016

Samedi sortie pêche bateaux (traine, jig, soupe)

Soirée repas clôture pêche au thon

 

Novembre 2016

Sortie pêche idem Octobre (traine, jig, soupe)

Assemblée Générale le Jeudi 17 à 19h00

 

 

 

POUR TOUTES LES MANIFESTATIONS AYEZ LA GENTILLESSE DE REPONDRE AUX MAILS D'INVITATIONS OU DE VOUS INSCRIRE.

N'ATTENDEZ PAS QUE NOUS VOUS RAPPELIONS.

MERCI

Le 196, nouveau numéro d'appel pour les urgences en mer

 

le 12/12/2014

 

Un nouveau numéro d'appel d'urgence, le 196, permet désormais de joindre gratuitement et directement un centre de sauvetage en mer, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept.

Le 196 permet au centre de sauvetage ainsi contacté de localiser et d’identifier l’appelant. Alain Vidalies, le secrétaire d'Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, vient d'en faire l'annonce lors de sa visite au Salon nautique.

Les Centres Régionaux Opérationnels de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) rejoignent ainsi la liste des centres d’appels d’urgence à l’instar des SAMU et CODIS.

Le 196 ne remplace pas le numéro d'urgence européen 112. Il permet une mise en contact téléphonique la plus rapide possible avec les CROSS, sans retarder l'envoi de moyens adaptés à la situation d'urgence.

Avec le 196, les CROSS sont considérés réglementairement comme un service d'urgence. Ils peuvent désormais solliciter les opérateurs de téléphonie sans justifier d'une demande de localisation d'une personne détentrice d'un téléphone portable, afin de renforcer l'efficacité de la réponse à une demande de secours.

Attention : le 196 ne se substitue pas en mer à la VHF canal 16, prioritaire pour alerter et rester en contact avec le CROSS et les moyens de secours. « Depuis la mer, c'est toujours la VHF canal 16 qui reste le moyen le plus fiable à privilégier », rappelle la préfecture maritime de l'Atlantique.

Atelier Pêche du 16 octobre 2014

 

Copyright © 2014. Pecheurs et Plaisanciers Azuréen.